Aalto-1, Photographie sur papier peint 

2m x 2m

Aalto-1, Photographie sur aluminium, 60 x 40 cm 

Aalto-1, Vue d’exposition

Aalto-1, détail photographie sur aluminium, 60 x 40 cm

Aalto-1, Recherches, Encre sur  papier, 24 x 36 cm

Aalto-1, Vue d’exposition

Aalto-1, exemple de carte postale 4 sur 200, 10 x 15 cm

Aalto-1, détail recherches, 24 x 36 cm

Aalto-1, 200 cartes postales papier, 10 x 15 xm

Aalto-1, Vue de création

« Il s’agit simplement de rendre visible toutes ces choses enfouies dans un objet ; non pour faire disparaître les autres significations, mais pour rendre impossible qu’une affirmation unique ait le dernier mot. »

C’est autour de cette phrase de Donna Haraway que s’est construit le projet Aalto-1, une fiction photographique portant sur un nanosatellite finlandais ayant acquis la capacité de regarder les images de son passé de manière autonome, dans un futur fictif, où l’absence de l’homme laisserait la machine seule, dérivant dans l’espace. 

L’installation se compose d’une photographie de deux mètres fixée au sol qui est intitulée Vue de l’espace, de cinq documents à l’aspect ancien qui ont été transférés sous des plaques de verre et qui nous expliquent la création du satellite, ainsi que de deux images installées contre le mur avec une équerre en aluminium, qui représentent l’imaginaire d’Aalto-1. Deux-cents cartes postales sont également installées dans un présentoir fixé au mur, derrière chacune d’entre elles se trouve un QR code renvoyant au site d’Aalto-1, ainsi qu’un texte tiré de mes recherches. Plusieurs de ces documents sont issus de la collaboration avec Tanguy Hurel, étudiant ingénieur au sein de Polytech’Lille.